Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LA RECHERCHE EN SCIENCES HUMAINES

TD L2_Analyse de coupe géomorphologique (Partie 2)

19 Juillet 2013, 14:55pm

Publié par I.S.

ANALYSE  STRUCTURALE DE LA COUPE

Elle repose sur le tableau structural déini ci-après.

 

Stratigraphie

 Lithologie

 Tectonique

Etages

Symbole

Faciès

Épaisseur

Résistance

Tectonique

Sénonien inferieur

C7a

Craie généralement dure

40m

Dure

Incompétente

Turonien/Cénomanien

C6-4

Craie marneuse au sommet et glauconieuse à la base

50m

Tendre

Compétente

Albien supérieur

C3

Craie siliceuse

20m

Dure

Incompétente

Albien inférieur/Aptien/Néocomien

C2 I-II-IV

Argiles et sables

60m

Tendre

Compétente

 

La stratigraphie

La série de compose de terrains sédimentaires d’origine marine, d'âge Crétacé (ère secondaire).  Elle s'échelonne du Néocomien/Aptien/Albien inférieur (C2 I-II-IV   ) au Sénonien inferieur (C7a), en passant par l’Albien Supérieur (C3)  et le Turonien-Cénomanien (C6-4). Elle est marquée par le dépôt de craie et de sable et reste concordante et complète. 

 

La lithologie

La série est lithologiquement contrastée et marquée par une prédominance de la craie à la constitution variable. En effet, elle est dure lorsqu'elle est seule comme en C7a  ou quand elle est siliceuse comme en C; et tendre quand elle est associée à la marne. Le second faciès domainant est l’argile et sable. Il n’y a pas de grand contraste de résistance. La craie domine dans les étages supérieurs et le tout, repose sur des sables et des argiles tendres de la couche C2I-II-IV. L'alternance de roches dures et de roches tendres laisse apparaître deux couples de résistance :

  • Le premier couple de résistance se retrouve au sommet de la série : c’est l’ensemble dur C7a  qui repose sur l’étage tendre C6-4  donnant lieu à un rapport C7a/ C6-4  soit 40/50. Le résultat étant inférieur à 1, le profil dégagé est de type délié.
  • Le deuxième couple de résistance : il est constitué par le rapport C3/C2 I-II-IV  qui donne 20/60, soit un résultat toujours inférieur à 1 et un profil de type délié beaucoup plus remarquable.  

La tectonique

La feuille n'étant pas marquée ni de pendage ni de faille, il apparait que la tectonique ne s’exprime pas. La conclusion qui en découle est que le dégagement des formes relève du phénomène d'érosion différentielle qui exploite la différence de résistance des roches.

 

 

(Suite...)