Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LA RECHERCHE EN SCIENCES HUMAINES

Introduction aux structures tabulaires

7 Mai 2010, 10:16am

Publié par I.S.

structures-tabulaire-ok.jpg

 

Par définition, les structures tabulaires sont :

 

-          Les structures concernant les roches sédimentaires même s’il existe des cas particuliers ;

-          Les séries de couches alternant roches dures (RD) et roches tendres (RT) ;

-          Les séries de roches peu ou pas disloquées, et parfois dérangées par les mouvements tectoniques.

 

Les structures tabulaires correspondent à des topographies planes (plaines et plateaux) ou des formes verticales (abrupt) des talus ou escarpements, des rebords de plateaux ou falaises littorales.

 

Plateau-et-Plaine.jpg

 

On distingue deux types de structures tabulaires. Il s’agit de la structure horizontale ou aclinale et de la structure inclinée ou monoclinale qui s’associent fréquemment dans les bassins sédimentaires et donnent des formes semblables d’où leur regroupement sous l’appellation de structures tabulaires.

 

La structure horizontale ou aclinale correspond aux régions sédimentaires présentant une superposition concordante[1]  de couches de dureté variable et un pendage < 1°. 


structure-aclinale-ok-ok.jpg

 

 

Quant à la structure monoclinale, elle est caractérisée par une inclinaison régulière et de direction constante des couches sédimentaires. Dans les bassins sédimentaires, le pendage est généralement faible, de l’ordre de 1 à 10°, mais il peut atteindre localement 45°. L’inclinaison qui caractérise la structure monoclinale est analysée d’un point de vue d’ensemble car dans le détail plusieurs situations peuvent se présenter. En effet, l’inclinaison peut être interrompue, accélérée ou inversée par l’existence d’une cassure dans les terrains rigides. Elle peut aussi être troublée par les variations de pendage dans le cas des couches de roches plastiques. Les variations de l’inclinaison des couches peuvent parfois être tellement importantes et fréquentes qu’elles annulent le pendage ou l’inverse localement. 

 

structure-monoclinale.jpg

 

Dans la structure monoclinale, on retrouve à la fois des variations longitudinales et des variations transversales au pendage.

 

Dans le cas des variations longitudinales du pendage, on retrouve :

 

-          Le palier structural : variation négative du pendage (très forte diminution de sa valeur) ;

-          La flexure : variation positive du pendage (brusque augmentation de sa valeur).

 

Ondulations.jpg

 

Dans le cas des variations transversales au pendage, on retrouve :

 

-          Des ondulations anticlinales : légère déformation des couches vers le haut (bombement) ;

-         Des ondulations synclinales : légère déformation des couches vers le bas (affaissement, mais pas creusement). Aspect en tôle ondulée inclinée.

 

Ondulations-transversales.jpg

 

Les structures tabulaires se retrouvent aussi bien dans les régions constituées de formations géologiques concordantes que dans les régions de formations discordantes.

 

Le dégagement des formes de relief en structures tabulaires dépend de plusieurs facteurs. La tectonique est déterminante mais la lithologie joue un rôle décisif. C’est la lithologie, à travers les contrastes de résistance, qui permet que l’érosion différentielle puisse dégager les formes de relief structurales. Les types de formes se dégagent et évoluent sous l’influence du réseau hydrographique qui peut ainsi créer d’autres types de modelés.

 

 

....................................................

 

Pour aller plus loin :

 

Archambault, M., Lhénaff, R., et Vanney, J.R. Documents et méthodes pour le commentaire de cartes (géographie et géologie). Deuxième fascicule : Les reliefs structuraux. 1967. 166 pages, 44 fig. dans le texte, 6 pl., 15 cartes en couleur hors-texte.

 

 

 

 

 


[1] Il y a concordance lorsqu’une formation sédimentaire repose sur des couches plus anciennes non plissées, non basculées même si une lacune existe.